Avant qu’il n’arrive…

Je lutte sans cesse contre ce réflexe, mais en vérité, l’autre me fait peur.
Quand je suis seul dans la rue la nuit et que je croise quelqu’un, je suis instinctivement sur la défensive.
L’autre n’est pas un passant sympa, il est au mieux un chieur, au pire une menace potentielle…

Cette série en cours illustre cette peur reptilienne qui couve sous des couches de civilité : l’autre est une ombre, un inconnu, un danger.
Et par la magie du cadrage, celui qui subit cet autre, c’est le spectateur, qui figé par la peur, ne peut lui échapper.

Travail en cours
× Internet Explorer is missing updates required to view this site properly. Click here to update. OR even better, try out other great browsers, Chrome and Firefox are top of the best.