Watching Big Brother

Cette série a commencé en forme d’hommage à tout un pan de la science fiction d’anticipation ; 1984 de Georges Orwell pour la littérature et They Live de John Carpenter pour le cinéma.
Puis, ne réussissant pas vraiment à m’extirper à l’influence de ces deux mastodontes, j’ai commencé à glisser vers le détournement pur et simple d’affichages lumineux pour tendre vers à quelque chose d’absurde, de nonsensique…
Un peu comme si les services publics et toutes les machines en charge des affichages dans nos villes étaient déréglées.

Et si Big Brother – HAL – GLaDOS – Skynet, appelez le comme vous voulez, devenait complètement con ?!

Nota bene : C’est bien après le commencement de cette série que j’ai découvert le travail de Martin Parker, urban hacker qui revisite la ville de ses messages subversifs. Donc oui ça y ressemble, mais non cette série n’est pas une copie carbone.
… ou alors mon inconscient est un gros copieur de merde et je vais tout de suite lui dire deux mots !

Work in progress
× Internet Explorer is missing updates required to view this site properly. Click here to update. OR even better, try out other great browsers, Chrome and Firefox are top of the best.